<span lang='en'>Aboriginal Ecotourism</span>
Portada del sitio > Destinations Indigènes > AFRICA > Kenya > Communauté de Merrueshi en Terre Maasaï

Kenya

Communauté de Merrueshi en Terre MaasaïCommunauté de Merrueshi en Terre Maasaï

Camp des guerriers

2007, por Kakuta Ole Maimai

Todas las versiones de este artículo:


Ver en línea : Maasaï Association

Texte et photos : Kakuta Ole Maimai

« Nous aimerions décider de notre propre sort, et ne plus subir des changements qui nous sont imposés. L’écotourisme est une nouvelle source de revenus qui nous permettra de conserver et célébrer notre héritage Maasaï. »
Aîné Maasaï de la communauté Merrueshi.

Ethnie semi-nomade fondée sur un système social communal, le peuple Maasaï occupe les terres semi-arides de part et d’autre de la Vallée du Rift, principalement au Kenya et en République Unie de Tanzanie. Le territoire Maasaï est aussi un sanctuaire exceptionnel pour la vie sauvage, qui fait partie intégrante du patrimoine des populations Maasaï.

Le Camp des guerriers Maasaï de la communauté Merrueshi offre une occasion unique de parcourir le territoire Maasaï. Jusqu’à très récemment utilisé par les guerriers pour leur entraînement, il est aujourd’hui aménagé pour accueillir les visiteurs, en leur assurant un confort limité, avec eau chaude et toilettes. « Ce village Merrueshi a conservé beaucoup de son authenticité. On a l’impression de faire un voyage dans le temps… J’ai été touchée par la pureté, la confiance, et la fierté des Maasaï que nous y avons rencontrés. C’était une expérience vraie. J’espère que les temps à venir ne menaceront pas son intégrité », témoigne Lynn Brinkerhoff, de Global Development Partnerships, U.S.A.

Vous partirez à la rencontre de la grande faune africaine, accompagnés des Maasaï de la communauté. Le ranch abrite de nombreuses espèces d’animaux sauvages : zèbres, gnous, gazelles, élands du Cap, lions, girafes, et plus de quatre cents espèces d’oiseaux. La communauté Merrueshi est un couloir naturel important pour la vie sauvage, et relie les Réserves d’Amboseli et de Tsavo-Ouest. On y trouve également les artefacts de civilisations plus anciennes, comme les jeux de table de Mancala, taillés à même la roche.

Le personnel du ranch accompagnera les visiteurs depuis Nairobi jusqu’au site. Des étapes vers d’autres destinations populaires comme la Réserve de Maasaï Mara, Mombasa, ou le Serengeti peuvent être organisées à l’avance à la demande des visiteurs.

Localisation
La communauté Merrueshi est située à 260km au sud-est de Nairobi, à 65km du Parc national d’Amboseli, et à 120km de la Réserve de Tsavo-Ouest, au pied du célèbre Kilimanjaro et ses neiges éternelles.


Contact
Maasai Association
Maasai Warriors Camp
Merrueshi Community
P.O. Box 231, Emali, Kenya
Courriel: maasai@maasai-association.org
Réservations au: Maasai@maasai-association.org
Internet: www.maasai-association.org

Informations culturelles
Les Maasaï se reconnaissent aisément à leurs colliers de perles multicolores et à leur shukas (sorte de toges) rouges. Comme bon nombre de communautés indigènes dans le monde, les Maasaï tentent aujourd’hui de diversifier leurs activités économiques, traditionnellement pastorales. Grâce à l’écotourisme, ils peuvent s’assurer des retombées financières qui leur permettent d’éduquer leurs enfants et d’améliorer leurs conditions de vie. Les bénéfices générés par l’écotourisme dans le Camp des guerriers Maasaï servent à la mise en oeuvre de projets communautaires.

Séjour recommandé
Titre : Vivre et apprendre la savane africaine avec les Maasaï
Hébergement : Tentes et bandas (habitations traditionnelles) équipées de lits, de moustiquaires, de douches (avec eau chaude) et d’électricité solaire. Pour 16 personnes maximum.
Activités : Soirées au coin du feu avec les Maasaï, pour découvrir leurs histoires et légendes ; leçons d’artisanat (bijoux Maasaï) avec les femmes de la communauté ; visite de l’école ; randonnées sauvages avec les guerriers ; chants et danses traditionnels ; ateliers autour de plusieurs thèmes : la conservation de la faune sauvage et des habitats, les stratégies de survie pour les animaux et les peuples de la savane, les techniques de pistage des animaux, les plantes médicinales, les chefs Maasaï, les méthodes de résolution des conflits locaux, les rites de passage, le pastoralisme et le nomadisme Maasaï
Ecovolontariat : Les touristes peuvent participer aux projets
suivants : le Maasaï Cross-Cultural Exchange program, ou Programme Maasaï pour les échanges interculturels élabore des projets de développement : fabrication de briques, construction d’écoles, aménagement des points d’eau pour les animaux sauvages… Exemple à noter, la Merrueshi Primary School est la première école primaire à être gérée exclusivement par les Maasaï au Kenya, et associe des méthodes d’apprentissage à la fois Maasaï et occidentales.

GPS :

 


Webmaster  |  SPIP | RSS feeds